Barbotan-locationPhoto © Daniel Castets - REGARDS DU SPORT - Le Beaulieu

" Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ? "
Quatre mois sans nouvelle.
Certains ont exprimé leur inquiétude. La quasi totalité s'est dit "
pas de nouvelle, bonne nouvelle".
Chacun sait que l'on peut faire dire tout et son contraire à un proverbe. Tout dépend du contexte, du point d'interrogation et de comment cela est dit, avec ou sans sourire …..
Et ce qui est bon pour les uns est moins bon pour les autres, voire pas bon du tout pour les grincheux.
En réalité " j'étais pris ailleurs ". Pris par la construction d'un site internet dont le but est la promotion du Gers et de ma "Gersonnière".
Elle est
ici
Ma famille et mes amis savent que je suis un vrai chauvin.
Comme tous les Gascons j'ai des racines qui résistent au glyphosate concentré.
Dans le Nord (au dessus d'Agen ) où les pinsons sont en cage et le Setter sur le canapé, les racines de la culture ne passent pas à travers le béton.
J'ai donc, avec mes économies et l'aide de mes parents acheté un petit appartement à Barbotan les Thermes et plus précisément dans une petite résidence baptisée "Le Beaulieu" .
Petit village thermal d'un millier d'habitants, proche de mon village natal et de la palombière, au milieu des vignes et à côté des arènes, je profite égoïstement.
C'est là que je vais prendre les eaux, l'armagnac, et le foie gras. C'est là qu'en Octobre et Janvier je vais chasser les palombes. C'est là que de Pâques à l'Assomption je vais voir combattre les toros et sauter les vaches.
C'est là que je vais visiter les vivants et me souvenir des morts.
En résumé, une vie bien banale, mais une vie.
Certains de mes amis du "Nord" me font souvent la réflexion que dans mon pays natal je suis coupé de la réalité tant la vie y est belle.
A première vue on pourrait le croire, mais à bien y regarder je suis au contraire très près de la réalité des difficultés de la classe qualifiée de moyenne.
Les paysans payent cher les directives européennes et la concurrence déloyale en matière d'élevage et de culture. Les producteurs de foie gras sont ruinés. Les modes de production doivent changer sous peine que nous devenions tous des américains dégénérés (dont les gênes vont muter).

Même à la campagne, la mondialisation fait des ravages.
Définition de la mondialisation: processus qui appauvrit les pauvres pour enrichir les riches.
C'est en participant à la gestion de ce petit immeuble que je me suis rendu compte que même au fond des bois la mondialisation faisait des ravages.
Un studio de 25 m2 à Paris, coûte en moyenne 250.000 €, Le même studio coûte à Barbotan entre 25.000 et 40.000 € en fonction de son implantation géographique.
Dans le Gers, l'ouvrier, l'employé, peut accéder à la propriété et même avoir un second appartement en location saisonnière pour assurer son petit capital et donc ses vieux jours.
Cela est aujourd'hui remis en cause par la politique de Bruxelles (donc des banquiers) appliquée par tous les gouvernements successifs depuis 1/4 de siècle.
La baisse du pouvoir d'achat des classes moyennes a provoqué une baisse importante des locations de la part des curistes (Barbotan n'est pas Vichy) et donc un manque de revenus et une baisse de la valeur des appartements.
De cela il s'en est suivi une chute importante des prix des immeubles. Des riches sociétés ont sauté sur l'occasion pour les acheter à bas prix et les rénover.
En fait la même politique que pratiquent les entreprises allemandes rachetant la Grèce à bas prix après l'avoir ruinée.
Les pauvres ne peuvent plus se payer une cure thermale, eh bien faisons venir les moins pauvres.
Le seul problème, c'est que le petit gersois n'a pas les moyens de "suivre", donc il "passe". Il vend, moins cher.
Vous allez me dire que tels travaux de rénovation ont été bénéfiques à l'artisanat gersois et donc occasionnés une baisse du chômage ?
Que nenni. Pas un mot de Français (j'en suis témoin) sur les chantiers. Que des travailleurs étrangers, bossant jour et nuit, et payés à la fronde. Quant au respect du code du travail ….

Venez vous soigner à Barbotan les Thermes:
Comme moi, la plupart qui recevez cette Lettre est en âge de prendre les eaux. J'ai commencé à 60 ans et cela a eu pour conséquence l'abandon du Voltarène et du Doliprane.
Je me soucis donc de votre santé mais aussi de mon pays natal et de ses habitants.
J'essaye de ne pas me contenter de belles phrases mais de faire dans le concret.
Allez jeter un oeil
ici pour comprendre ce qu'est le Gers et ce que sont mes racines.
Si vous voulez apporter votre contribution à faire connaitre le Gers et ma "Gersonnière" sur Internet, n'hésitez pas a y faire un petit tour tous les matins en prenant votre petit déjeuner. Cela contribuera à le faire "monter" dans Google.
N'hésitez pas non plus à donner le lien à vos amis sur les réseaux sociaux.
http://www.le-beaulieu-barbotan.fr
ici

PS: En ces temps troublés où les politiciens se battent pour prendre ou garder le pouvoir et ses avantages, je précise que mon appartement n'est pas à louer et que ma démarche est purement altruiste.
;-)